Virtualisation Xen

1. Introduction à Xen

1.1. Xen

L' University of Cambridge Computer Laboratory fut à l'origine des premières versions de Xen. La Communauté Xen développe et maintient Xen comme logiciel libre soumis à la licence GNU General Public License (GPLv2). Xen est disponible pour les architectures 32-bit et 64-bit, ainsi que pour les architectures ARM.

Xen est un hyperviseur open source de type-1 qui permet d'exécuter plusieurs instances d'un système d'exploitation ou encore différents systèmes d'exploitation en parallèle sur une seule machine physique (ou hôte). Xen est utilisé comme base pour un certain nombre d'applications commerciales et libres, tels que: la virtualisation des serveurs, de l'Infrastructure as a Service (IaaS), la virtualisation de bureau, les applications de sécurité, intégré et appliances matérielles. Xen est activés dans les plus grands services en nuages.

1.2. Caractéristiques

Voici quelques unes des caractéristiques de Xen :

  • Emprunte et interface de faible (1 Mo). Parce que Xen utilise une conception micro-noyau avec une faible empreinte mémoire et une interface limitée à l'invité, il est plus robuste et plus sûre que d'autres hyperviseurs.

  • Agnostique quant au système d'exploitation hôte : la plupart des installations fonctionnent avec n'importe quel Linux comme boîte à outil (aka "domaine 0"). Mais un certain nombre d'autres systèmes d'exploitation peuvent être utilisés à sa place, y compris NetBSD et OpenSolaris.

  • Isolation des pilotes virtualisés : Xen a la capacité d'autoriser le pilote de périphérique principal d'un système de fonctionner dans une machine virtuelle. En cas de panne du pilote, la machine virtuelle contenant le pilote peut être démarrée à nouveau sans affecter le reste du système.

  • Paravirtualisation : Les invités entièrement paravirtualisés ont été optimisées afin de fonctionner comme une machine virtuelle. Cela permet aux invités de fonctionner beaucoup plus rapidement qu'avec des extensions matérielles (HVM). En outre, Xen peut fonctionner sur du matériel qui ne prend pas en charge les extensions de virtualisation.

1.3. Historique

Projet libre/entreprise commerciale

Xen est à l'origine un projet de recherche de l'Université de Cambridge, dirigé par Ian Pratt, maître de conférences à Cambridge et fondateur de la société XenSource. La première version publique de Xen est sortie en 2003.

Xen a été soutenu à l'origine par la société XenSource. Depuis l'acquisition de XenSource par Citrix en 2007, il est toujours supporté par l'entreprise commerciale. Le 22 Octobre 2007, Citrix Systems finalisa l'acquisition de XenSource et le projet s'installe sur http://www.xen.org/ . Ce déplacement avait commencé quelque temps auparavant, et l'existence du Conseil consultatif du projet Xen (Xen AB, Xen Advisory Board) avait été rendu public. Ce conseil est composé des membres de Citrix , IBM , Intel , Hewlett-Packard , Novell , Red Hat , Sun Microsystems et Oracle. Le Xen Advisory Board conseille le chef de projet Xen et est responsable de la marque Xen. Citrix laisse sous licence libre à tous les fournisseurs et projets qui implémentent l'hyperviseur Xen.

Pouvant prêter à confusion, Citrix utilise également la marque Xen lui-même pour certains produits exclusifs sans rapport avec Xen, dont au moins « XenApp » et « XenDesktop ».

Le projet Xen est un projet autonome.

Historique des versions

http://en.wikipedia.org/wiki/Xen#Release_history_for_Xen_.28upstream_project.29

Intégration au noyau Linux

Alors que Xen n'était plus intégré au noyau officiel Linux à partir de 2009, depuis la version 2.6.37 au début 2011, date de sa réintégration dans le noyau, la plupart des distributions prenne en charge l'hyperviseur. On notera qu'il n'y a alors plus d'intérêt de rendre un live CD maintenu et disponible.

On utilisera pour le cours une distribution Debian Wheezy. Les versions 3.0+ du noyau supportent nativement les domaines Xen .

1.4. Projets Xen.org

Xen se décline en deux projets stables distincts, le second se fondant sur le premier et l'améliorant pour faire face aux offres commerciales de Citrix Systems, de VMWare ou de Microsoft. On distinguera :

  • Xen Soucre: le projet d'hyperviseur Xen tel que déjà décrit.

  • XCP (Xen Cloud Platform) : est une plateforme open source prête à l'emploi, de classe entreprise pour la virtualisation de serveurs et une plateforme de Cloud Computing (informatique en nuage).

Xen dispose aussi d'un projet de portage sur les architecture de type ARM en collaboration avec la société Samsung. On imagine l'usage de machine virtuelles sur des périphériques mobiles ou sur des architectures cumulées en core de CPU et en RAM

XCP

On peut comparer les caractéristiques de XCP à celle de Citrix XenServer, à VMWare Vsphere ou Microsoft Hyper-V. En fait, XCP est la version entièrement open source de Citrix XenServer (fin 2009). C'est en quelque sorte le juste le juste retour de l'entreprise commerciale vers l'open source. Notons que XenServer dispose également de licence d'essai gratuite et de licences commerciales.

1.5. Toolstacks

Interface de gestion

2. Déploiement de l'hyperviseur

3. Gestion de l'hyperviseur Xen

Commentaires